Filatures WALLAERT Frères
Retour
page  accueil

Originaires de la région de Courtrai en Belgique, les membres de la famille Wallaert (prononcer [walar) furent des pionniers de l'industrie du lin et du coton à Lille.
François Wallaert, issu d’une famille de cultivateurs aisés de la région de Courtrai, arrive à Lille en 1747, devient épicier puis épouse la fille d’un maître filtier. Il entre en apprentissage dans cette corporation. Sur ses trois fils, le second, Jean-Baptiste (1772-1858) devient filateur de coton.

 

Voir le DIAPORAMA 
(vous pouvez passer en mode plein écran)
  • 1815, Auguste Wallaert-Mille (1798-1865), fils de Jean-Baptiste, crée la première usine de filature de coton, les Ets WALLAERT à Lille.
    Marques : Au Louis d'Or, A La Chapelle
  • 1832, la puissante filature WALLAERT est déjà équipée de machines à vapeur alors que les Ets THIRIEZ ne le sont pas encore.
  • 1842, Association d'Auguste avec son frère Achille Wallaert-Crépy (1801-1872) et création en d'une filature de lin
  • 1844, création d'une filature de lin et d'étoupe.
  • 1862, Auguste-César Wallaert-Descamps (1830-1899), fils d'Achille, s'associe à son père et à son oncle et fonde un tissage de toiles à Lille et une blanchisserie de toiles de lin à Santes.
  • 1884 création de la raison sociale WALLAERT FRERES
  • 1866, création, rue de Fontenoy à Lille, d'une grande filature de coton de 30.000 broches en association avec ses frères Émile et Édouard, ainsi que son cousin germain Achille Wallaert. Création également, à Santes, d'une petite filature de coton.
    C'est ainsi que les Wallaert furent à la tête, à la fin du Second Empire, d'un véritable « empire du textile ». On peut encoore admirer à Lille, au n°83 de la rue Royale, le bel hôtel particulier que fit construire Achille Wallaert-Crépy.
  • 1867, Exposition de Paris, médaille d'or
  • 1869, séparation entre la branche aînée (Wallaert-Mille) qui obtientl’activité cotonnière, et la branche cadette (Wal- laert-Crépy)qui obtient le travail du lin. L’activité linière passera aux Le Blan.
  • 1878, 'Exposition de Paris, rappel de médaille d’or
  • 1883, Exposition d'Amsterdam, médaille d'or
  • 1889, Exposition de Paris, hors concours, membre du jury de la classe 30
  • 1900, Exposition de Paris, 2 grands prix
  • 1910, les Ets WALLAERT, 2.700 ouvriers, sans compter les cadres-employés-représentants, ont 3 filatures de coton (100.000 broches), une retorderie (75.000 broches), et l'activité dans le lin
  • 1914, les filatures Wallaert et Le Blan furent incendiées partiellement
  • 1916, ce qui restait des fabriques a été complètement détruit dans la nuit du 11 janvier lors de l’explosion du dépôt de munitions des Dix-huit ponts
  • 1918, depuis la fin de la guerre, les débouchés traditionnels pour le fil et le linge de table se trouvant en Argentine (maison de vente à Buenos-Aires) et en Indochine, la firme Wallaert connait des difficultés croissantes
  • 1950-60, évolution vers les fibres synthétiques.
  • 1966-1967, fusion avec le groupe Fremaux (linge de table), toute l’activité de fil est transférée à Santes
  • 1971, absorption de WALLAERT FRERES par D.M.C. (Dollfus Mieg & Cie), alors dirigée par la famille Thiriez.
    WALLAERT pèse alors 1/4 du marché national en fils à coudre industriels, et emploie 1.178 personnes, apporte également une unité en Belgique de fabrication de moules par injection plastique, qui alimentera l'atelier de fabrication de bobines à Loos.
  • 1981, Cession, par D.M.C., de la filature Wallaert Frères à Le Blan & Cie, qui sera liquidée en 1989

Marques : A l'automobile, A la Botte, A la Burette, A la Chaise, A La Chapelle, A la Charrue, A la Grenadine, A la Pipe, A la TÍte de Chien, A la Toupie, Au Ballon d'Alsace, Au Chapelier, Au Chariot, Au Crochet, Au Fusil, Au Louis d'Or, Au PÍcheur, Au Poisson, Au Sabot, Au Tendeur, Au Tire-Bouchon, Aux Ciseaux, Le Homard, TÍte de Chat