Les Filatures de chanvre, coton et lin des 19 & 20ème siècles en France
A - E
F - J
K-O
P-T
U-Z

En 1860, Lille est la capitale du fil à coudre en lin. Elle emploie 7000 ouvriers filtiers répartis dans de nombreuses petites entreprises.
Marié le plus souvent à une "dintellière", le filtier travaille sous les combles, dans les caves, ou dans des ateliersà l'atmosphère humide ou chargée de poussière.
Les filteries manufacturaient à peu près toutes les mêmes articles et la concurrence était rude.
En 1900, il reste une vingtaine de fabricants de fils à coudre.
Les machines à coudre apparaissent vers 1870. Elles utilisent des fils de coton.
A partir de 1875, le marché du fil de lin diminue et baisse lentement.
Les fils à coudre en coton sont fabriqués par de nouveaux venus, en particulier Julien Thiriez Père et Fils et Wallaert frères.
(source : Esquermoise).

Le Musée TCB a recensé plus de 250 filatures de lin et coton en France.